Définition du TRS

Les TRS est le taux de rendement synthétique. C’est un indicateur très utilisé pour évaluer de manière claire et normée la performance d’un équipement industriel.

Définition du TRS

Le TRS, c’est quoi ?

C’est pour répondre à la demande des industriels de la profession du découpage, emboutissage que les indicateurs TRS, TRG et TRE ont été normalisés par l’AFNOR en mai 2002.
La norme NF E 60-182 précise les définitions des temps d’état et des éléments nécessaires à l’évaluation des indicateurs de performance des moyens de production. Ces indicateurs, destinés à permettre un suivi fiable de ces moyens, sont dénommés :

  • TRS : taux de rendement synthétique
  • TRG : taux de rendement global
  • TRE : taux de rendement économique

(Extraits l’ouvrage « Le TRS indicateur de la performance » co-écrit par André AYEL et Bruno DAVIER)

Le rendement : 2 approches de calcul

Le rendement est l’indicateur de performance par excellence, il correspond au rapport entre le temps utile et le temps disponible. Il y a deux approches pour déterminer le temps disponible d’un moyen :

calcule rendement TRS de base

Approche financière

Le temps disponible est le temps total Tt (=365 jours x 24h)

Approche performance

Le temps disponible est le temps d’ouverture To (= Tt – fermeture du moyen)

Les principales causes de pertes de rendements

L’une des causes premières est la fiabilité des équipements. Cette fiabilité peut venir d’une machine en panne ou encore d’un réglage imparfait. Voici la liste des causes :

  • pannes
  • réglages
  • pertes de démarrage
  • micro-arrêts et marche à vide
  • sous-vitesse
  • rebuts et retouches
  • arrêts programmés (même si « incontournables » -> voie de progrès)

Le taux de rendement synthétique peut être faible par un manque d’organisation. Ces carences peuvent se traduire par :

  • temps de changement de fabrication
  • manque de formation, d’efficacité de l’opérateur
  • manque matières premières, outillage, personnel
  • attente diagnostic qualité (manque de confiance dans le procédé)

Les méthodes et les procédés utilisés sont eux aussi source de mauvais rendement :

  • rendement des matériaux
  • rendement énergétique
  • surconsommation des outillages, accessoires
Share Button